La personne

« Il y a un sens à la vie de chacun. » Cette phrase de Jean Vanier résume assez bien notre vision de la personne qui présente une déficience intellectuelle. À la base de toute croissance humaine, il y a l’acceptation de soi-même. Découvrir sa valeur au-delà de ses faiblesses. Croire en soi, en sa propre beauté. Ce n’est facile pour personne, encore moins si on a le sentiment d’avoir été une déception.

Selon les statistiques, il y a 3% de la population qui présente une déficience intellectuelle. Cela signifie énormément de gens, l’équivalent de villes entières. Comment inclure tout ce monde dans une société qui fragilise ses liens? Comment aller à la rencontre de celui ou celle qui est différent, vulnérable et moins rentable ? Tout n’est pas rentable que dans les chiffres. Il y a un sens à la simplicité, il y a un sens à la joie, à l’accueil, à la fragilité même… Le message est celui de la valeur unique de toute personne, une valeur cachée. C’est aussi ça la rentabilité.

Parce que la société a besoin de maîtres en humanité, de gens qui savent rester fidèles aux toutes petites choses, pour nous ramener au concret, à la bonne humeur, au partage, au meilleur de nous-mêmes. Ces personnes nous font du bien, il suffit de leur en laisser l’espace.

Liens et Ressources