Lettre à une amie

Micheline et Marie-DianeLettre à une amie

Ma chère Micheline déjà 8 ans que nous nous connaissons , je tenais à t’exprimer ma gratitude pour les leçons de vie que j’ai apprises à tes côtés. Maintenant que tu es dans un autre foyer et que je ne vis pas le quotidien avec toi, ton absence me révèle l’importance de cette relation.

Sur le chemin de la rencontre nous avons marché ensemble, pas toujours au même rythme mais nous arrivions toujours à nous rencontrer à une intersection.

Comme le petit renard du Petit prince, j’ai pris le temps de t’ apprivoiser pour me rendre compte que tu as été « mon petit prince » qui a su apprivoiser le renard en moi.

Tu es venue mettre en lumière ce que j’avais besoin de vivre.

Tes câlins du petit matin me permettaient de commencer la journée du bon pied, ils me donnaient de l’énergie . Ta qualité de présence lors de ce moment me permettait de me poser. C’est comme si les parties éparpillées en moi, devenaient une.
J’ai goûté à monaspect maternel vu que je n’ai pas eu d’enfant, une douceur dans le « prendre soin » .

Avec toi, je délaissais le côté sérieux pour devenir un clown en ta compagnie. J’aimais t’entendre me dire « tu es folle Marie-Diane » et de te voir rire de mes folies. Si aujourd’hui je les vis encore c’est que tu leur a donné naissance. Et non, il n’y a pas que le chocolat qui fait que je m’excite, Mimi est la source première!!

Tout comme toi, j’ai un coté solitaire, ermite à la limite. Nous avons vécu cet aspect en partageant du temps de silence ensemble à la maison. Ces moments sont venus me révéler bien plus qu’en parole la profondeur du lien qui m’unit à toi. Sa base s’est bâtie au fil du temps sur la confiance, le respect et le pardon.

Je mentionne le pardon car nous avons été parfois impatientes l’une envers l’autre. Lors d’un échange, nous avions convenu sur une consigne mutuelle. Tu me disais « doucement » en agitant les mains de haut en bas. Nous avons saisi l’importance de faire acte d’humilité en reconnaissant nos torts et c’est au fur à mesure de nos pardons mutuels que notre relation s’est transformée en vérité. Une authenticité dont j’ai tellement soif et qui s’apaise au fil de relations qui croissent sur ces mêmes bases.

Merci pour tout, pour ce que tu es et que tu m’as appelé à être.

Je t’aime,

Ton amie Marie-Diane

2 réflexions sur “ Lettre à une amie ”

  1. Merci Marie Diane pour ce témoignage vibrant et bien ancré. Cela m’a fait plaisir de te lire
    Avec affection H.M

  2. Quelle belle lettre!
    Marie-Diane, tu es vraiment un trésor pour la communauté. Ta dévotion et l’amour pour ce que tu fais, est source d’inspiration pour nous tous qui venons en cherchant de notre vocation dans la vie… Merci pour tout ça que tu donnes

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas divulguée.

Retour au blogue