Le blogue de l’AAQ

Une retraite à Joliette

Nous venons tous juste de vivre notre retraite annuelle à Saint-Jean-de-Matha chez les Moines Trappistes.

Une journée pluvieuse et fraiche du printemps québécois avec plein de lumière à l’intérieur, mise sous le thème : « Dieu et moi, on sème (s’aime) pour la vie ».   Nous avons exploré la grandeur de Dieu dans les petites choses, les relations et la beauté de la nature.

Nous avons eu la chance de visiter l’intérieur du monastère avec le frère Sylvain.  Il nous a partagé une des plus grandes richesses de la vie monastique qui à ses yeux est… la fraternité.   Nous avons terminé la journée au magasin du Monastère et finalement couronner le tout avec du bon poulet de chez Benny.  Une très belle journée.

En après-midi, nous avons vécu une expérience de création en trois petits groupes : écriture de chanson, prises de photographies et peinture sur tissus.

Voici deux photos pour illustrer notre rencontre.  Vous trouverez aussi une courte vidéo sur la page Facebook de l’AAQ (https://www.facebook.com/arche.quebec/) qui vous dévoilera quelques fruits de notre aventure…Blog Joliette 1 Blog Joliette 2

Lettre à une amie

Micheline et Marie-DianeLettre à une amie

Ma chère Micheline déjà 8 ans que nous nous connaissons , je tenais à t’exprimer ma gratitude pour les leçons de vie que j’ai apprises à tes côtés. Maintenant que tu es dans un autre foyer et que je ne vis pas le quotidien avec toi, ton absence me révèle l’importance de cette relation.

Sur le chemin de la rencontre nous avons marché ensemble, pas toujours au même rythme mais nous arrivions toujours à nous rencontrer à une intersection.

Comme le petit renard du Petit prince, j’ai pris le temps de t’ apprivoiser pour me rendre compte que tu as été « mon petit prince » qui a su apprivoiser le renard en moi.

Tu es venue mettre en lumière ce que j’avais besoin de vivre.

Tes câlins du petit matin me permettaient de commencer la journée du bon pied, ils me donnaient de l’énergie . Ta qualité de présence lors de ce moment me permettait de me poser. C’est comme si les parties éparpillées en moi, devenaient une.
J’ai goûté à monaspect maternel vu que je n’ai pas eu d’enfant, une douceur dans le « prendre soin » .

Avec toi, je délaissais le côté sérieux pour devenir un clown en ta compagnie. J’aimais t’entendre me dire « tu es folle Marie-Diane » et de te voir rire de mes folies. Si aujourd’hui je les vis encore c’est que tu leur a donné naissance. Et non, il n’y a pas que le chocolat qui fait que je m’excite, Mimi est la source première!!

Tout comme toi, j’ai un coté solitaire, ermite à la limite. Nous avons vécu cet aspect en partageant du temps de silence ensemble à la maison. Ces moments sont venus me révéler bien plus qu’en parole la profondeur du lien qui m’unit à toi. Sa base s’est bâtie au fil du temps sur la confiance, le respect et le pardon.

Je mentionne le pardon car nous avons été parfois impatientes l’une envers l’autre. Lors d’un échange, nous avions convenu sur une consigne mutuelle. Tu me disais « doucement » en agitant les mains de haut en bas. Nous avons saisi l’importance de faire acte d’humilité en reconnaissant nos torts et c’est au fur à mesure de nos pardons mutuels que notre relation s’est transformée en vérité. Une authenticité dont j’ai tellement soif et qui s’apaise au fil de relations qui croissent sur ces mêmes bases.

Merci pour tout, pour ce que tu es et que tu m’as appelé à être.

Je t’aime,

Ton amie Marie-Diane

LE BÉNÉVOLAT «INCLUSIF» À L’ARCHE L’ÉTOILE DE QUÉBEC

L’Arche existe pour accueillir des personnes vivant avec une déficience intellectuelle affectant leur capacité d’autonomie et pour leur offrir une opportunité de s’épanouir et de faire profiter la société de leurs richesses de cœur indéniables.

Nous parlons beaucoup d’«inclusion» dans leur cas, pour signifier qu’elles peuvent et doivent participer au déroulement de leur propre vie et à la vie communautaire de l’Arche. Fort bien, tout cela fait partie de notre «mission» à l’Étoile depuis plus de 40 ans maintenant. J’aimerais ici souligner que rien de cela n’aurait été possible chez nous sans une forte équipe de bénévoles se sentant eux-mêmes «inclus» dans une expérience communautaire riche et exaltante.

Un brin d’histoire pour expliquer la riche tradition de bénévolat de notre communauté. Notre communauté est née de l’initiative de personnes désirant créer quelque chose «comme l’Arche».  Nous ne faisions alors pas partie de cette grande famille et de son réseau qui aurait pu faciliter le recrutement d’assistants et l’obtention de dons du public. À l’époque il n’y avait pas de subventions pour offrir des salaires. Ce qui fait que pendant 6 ans il n’y a eu qu’un seul foyer avec 1 ou 2 assistants appuyés par un groupe très uni de bénévoles ne vivant pas en foyer mais très impliqués dans une expérience exaltante de vie communautaire; nous soupions tous ensemble chaque mercredi soir et faisions ensuite une longue réunion où toutes les décisions se discutaient et se prenaient collégialement. Personne ne recevait de salaire et plusieurs d’entre nous travaillions alors (y compris moi-même qui fus membre du CA puis directeur durant un total de 15 années, presque toutes sans salaire). C’est ainsi que nous avons cheminé pour maintenir «en vie» notre seul foyer, puis pour ensuite ouvrir et développer 3 autres foyers dont 1 pour enfants multi-handicapés; nous nous sommes aussi rapprochés peu à peu de l’Arche et y avons été accueillis finalement après 10 ans d’existence.

Le bénévolat a toujours fait partie de l’ADN de notre communauté. J’estime qu’une centaine de bénévoles se sont impliqués chez-nous au moins 1 jour/semaine pendant une période allant d’au moins 1 an jusqu’à  40 ans. Cela dans l’un ou l’autre des 4 foyers depuis 1976, au Centre de jour depuis 13 ans, dans l’équipe de Cuisine depuis environ 15 ans, au CA ou en assumant des tâches administratives et des services divers. Merci à eux. Et vive le bénévolat «inclusif»!!!

Le bénévolat à l’Arche pourrait vous intéresser sous une forme ou une autre? Il y a 8 communautés de l’Arche au Québec membres de l’AAQ prêtes à vous accueillir et à vous faire une place.

Mars 2017. Édouard Casaubon (à nouveau bénévole à l’Étoile depuis 8 ans).

Un grand déménagement

L’atelier Jouets d’Arc-en-ciel, une histoire qui prend un tournant.

15725610_10154246520783358_302357793_o

Depuis plus de 10 ans, nous lavons des jouets pour les services de garde de la région de l’Outaouais. En 2015, la bâtisse que nous louons est mise en vente. En janvier 2016 nous sommes avisés que c’est vendu. Ça y est, nous devons trouver nouvelle chaussure à nos jouets!

 Découvrir ce billet

On boxe en Abitibi-Témiscamingue

Boxe

L’Arche d’Abitibi-Témiscamingue souhaite vous faire connaître les différentes activités qu’elle propose et ce mois-ci nous vous faisons découvrir la boxe.

Découvrir ce billet

On ne veut pas se priver.

Blogue 02-01

On ne veut pas se priver.

Matthieu, qui est un danseur formidable… Un peu rude parfois, c’est parce qu’il est tombé dans la trisomie 21 à sa naissance et les effets sont permanents… Mais Matthieu est libre. Ses mouvements s’accordent à tous les rythmes. Il glisse, saute, frétille, mène le bal des heures durant. Il danse avec appétit et plaisir et c’est cette audace qui se communique autour de lui. Invitez Matthieu à une fête et vous verrez la joie bourgeonner partout autour de vous.

Découvrir ce billet

Il était une fois Beloeil …

Blogue 01-01

Il était une fois Beloeil …

L’avion a atterri le 2 Mars 2014 à l’aéroport de Montréal et sous une montagne de neige, j’ai eu la chance d’être accueillie par Sophie et Marie. À mon arrivée à Beloeil en tant que stagiaire, je ne connaissais pas du tout l’Arche. Je m’étais informée sur les sites internet des communautés des Arches au Québec mais c’était tout. Dès mon premier jour dans ma nouvelle demeure, le foyer l’Envolé, j’ai été super bien accueillie par les personnes vivant avec une déficience intellectuelle (personnes accueillies) et les assistants présents ce jour-là.

Découvrir ce billet